Blòg'Òc - Lo blòg dau Diggi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 25 septembre 2007

Accions deu conselh Generau deu Gèrs per l'occitan

Conscient de la richesse particulière que constitue la langue et la culture occitanes, éléments essentiels de son identité, le Conseil général a engagé depuis 2005 une politique de valorisation en faveur de cette culture.

La langue occitane est un indicateur historique et le marquage d'une diversité culturelle devant être considérée comme un atout, servant à enrichir et à échanger.

Encargada de mission tà la cultura e la lenga occitanas de Gasconha
CONSELH GENERAU DEU GERS
Tel.: 05.62.67.47.30
Courriel : mfrivail@cg32.fr



Mai de detalhs sus lo site dau CG dau Gers


Ouvrages pour enfants
Remise d'ouvrage aux classes primaires du Gers

Cette année, le Conseil général a remis des ouvrages en langue occitane à l’ensemble des établissements primaires publics du Gers, soit 234 écoles.

Cette dotation consiste en la fourniture auprès des cycles I,II et III d’ouvrages en occitan, sous la forme de CD-Rom et albums avec CD audio :
Cycle I : 190 albums avec CD audio « Maria la hagarda »
Cycle II : 300 albums avec CD audio « La craba mensongèra »
Cycle III : 240 CD-Rom « Les instruments de musique occitans : la Gascogne »

Ce projet éducatif témoigne de la politique volontariste du Conseil général en matière de promotion de la culture occitane de Gascogne.
Il représente une action exemplaire en matière de sauvegarde de la langue, en donnant l’opportunité à l’ensemble des élèves gersois d’être sensibilisés à l’occitan.

Abonnement des bibliothèques à une revue en langue occitane
Revue PlumalhonLe Conseil général a souscrit, en juin 2007, des abonnements à la revue "Plumahon" à destinations des 24 bibliothèques-relais et des 2 bibliothèques municipales du réseau départemental de lecture publique. Ce magazine, réalisé par l'association Vistedit présente un intérêt pédagogique certain pour les enfants de 8 à 12 ans.

QUAND LES POULETS S'INSPIRENT DU CANARD

Le Canard Enchainé du 12 septembre, page 5, a publié ce qui suit :
Les policiers ne font pas que traquer les voyous. Epluchant le Petit Robert, ils sont tombés sur cette citation à l'article « rebeu » (le Parisien 7/9) : « T'es un pauvre petit rebeu qu'un connard de flic fait chier. » Scandalisé par cette phrase extraite d'un polar de Jean-Claude Izzo, le syndicat Unsa-Police a aussitôt exigé le retrait de cette « provocation » gratuite » .

Sinon les flics feront parler les coupables en les giflant avec des Petits Roberts ?

Lire la suite

Un diccionàri a cada colegian de 6au per lo Consèlh Generau deu Gèrs

Lo Consèlh Generau deu Gèrs qu'auherish un diccionàri a cada colegian qui entra en 6au dihens lo Gèrs. Vaqui la cobèrta (colegia ne ecò ciutadan). Dihens lo diccionàri que i a ua dobla pagina sus l'occitan dihens lo Gèrs....

http://provencou.online.fr/blog/images/dico32.jpg

vendredi 7 septembre 2007

L'occitan e son ensenhament



Son 46 escòlas Calandretas ( Escòlas associativas occitanas) que vènon de drubir lors pòrtas aquest an escolari de 2007 – 2008, siá quicòm coma 2400 escolans. Eron pas que 27 calandretas per 1400 escolans en 1997. De chifras qu’an gaireben doblats en 10 ans. De segur aquò es maigrinèl rapòrt als milhons de joves qu’abitan lo país occitan e qu’an pas la crespina d’èsser « calandrons » e que seguisson l’ensenhament public tradicional. Se las Calandretas son una capitada, es que fan responsa a un besonh e donc a una deficiença de l’ensenhament francès.

L’astre qu’es fach a las lengas regionalas reven a un genocide cultural. Son eissubliadas au profiech del solet aprentissatge de l’anglès. Venem d’aprène que dins Gard, l’anglès fa sa dintrada tre lo CE2 e de còps que i a tre lo CE1. Es causit per 95 % dels escolans (Midi Libre 4/9/07)

Avem pas ren contra la lenga de Shakespeare, mai nos podem demandar de que vai donar aquel monopòli de l’anglès.
Es que nos deuriam pas orientar,al contrari, vers un vertadier multilenguisme onte d’autras lengas coma l’italian o l’espanhòu per exemple aurián lor plaça a costat de l’anglès ?

Es-ti que l’aprentissatge d’una lenga estrangiera es incompatible ambe l’iniciacion a la lenga occitana qu’es lenga de proximitat ? Nostres enfants ié trobarián racinas, dignitat e fiertat. Sabem pron qu’un aubre balha de bela fruchas soncament s’a de bonas racinas. Si que de non auriam que de cultura fòra terra e de fruchas fadassas.

Perdequé s’entestardir dins la dralha de l’escòla de Jules Ferry qu’a fach son temps ?
Quora una decentralisacion de l’ensenhament duberta sus lo monde que nos environa e que plaçarà l’enfant dins son mitan lenguistic natural ?

Per lo Govern Provisori Occitan,
Son Menistre de l’Educacion e de la cultura
J. Ressaire, lo 7 de setembre de 2007