Blòg'Òc - Lo blòg dau Diggi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 29 août 2007

Eté 2007 - en vrac

À la rentrée 2007, les élèves du premier degré n’auront plus à choisir entre le créole et l’anglais comme langue vivante. Les nouveaux programmes ont tranché : la langue vivante sera étrangère et plus régionale. Loin de s’émouvoir de cette éviction du créole, le Rectorat, en plein cocktail de fin d’année, soutient, comme à son habitude, que l’option n’était de toute façon pas demandée...

CULTURE EN BRETAGNE : PAR JACME DELMAS
Bretagne : L'enseignement bilingue breton-français au collège est-il menacé ? L'Union des enseignants de breton (UGB) le pense. Cette association estime que le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos "prépare l'enterrement de l'enseignement bilingue breton-français au collège". En effet, un projet d'arrêté ministériel soumis au Conseil supérieur de l'Education mardi 3 juillet 2007, redéfinit les programmes de langues régionales pour le primaire. Jusqu'à présent, l'enseignement des langues régionales à l'école primaire reposait sur un arrêté de 2003, qui ne définissait pas précisément le niveau de compétences à atteindre à la fin du CM2. Le nouvel arrêté est plus précis.

POUR L'ETAT, LA LANGUE BRETONNE EST CONDAMNEE
Nous venons d'apprendre que Mr Xavier North, délégué général à la langue française et aux langues de France, animait, le jeudi 23 août 2007, dans l'amphithéâtre de l'Alliance française de Buenos-Aires,une conférence-débat sur le thême : « La place actuelle du français dans le monde, défis et perspectives ».Lors du débat, interrogé par un membre de BZH Network, sur la situation critique de la langue bretonne et sur les actions possibles de la fonction publique française, le délégué général et représentant de l'état, aurait déclaré: « La langue bretonne est condamnée » et évoqué l'impossibilité financière de l'état français de sauver ou de maintenir le nombre de locuteurs.

Le SLAM Juste un mot à propos du slam. [...] d'après les Rita Mitsouko ce ne serait qu'un sursaut du rap agonisant. Je n'irais pas comme certains opposer le rap au rock, car les deux sont des cultures ethniques vivantes, mais il est vrai que le parisianisme a peut-être un peu trop médiatisé le rap au détriment du rock. Même chez les Occitans, je préfère finalement les groupes qui sont plus rock (lou dalfin) que ce rap trop facile.
D'après les Rita toujours, le slam c'est faire croire à des gens qui récitent un texte comme de mauvais élèves de CM2, qu'ils font de la poésie...
( Stéphane Simiand)

jeudi 23 août 2007

Radio Occitania - Mediametrie d'août 2007

Résultats du sondage Mediametrie d'août 2007 (enquête concernant le public des radios associatives DR/NC/JB 14601)

Lire la suite